MBwayoflife #4 : les 6 secrets d'un bon maître d'apprentissage ! - Actualité - MBway
Diapositive1

MBwayoflife #4 : les 6 secrets d'un bon maître d'apprentissage !

Rappelons-le, l’apprentissage est une alternative très avantageuse pour l’étudiant. En passant du temps en entreprise dès sa formation, celui-ci acquiert de l’expérience et des connaissances qui faciliteront son insertion professionnelle.

C’est aussi pour l’entreprise un investissement humain, puisque l’étudiant peut devenir, à long terme, un collaborateur dynamique et efficace.

> C’est pourquoi MBwayoflife vous dévoile aujourd’hui les 6 secrets d’un bon maître d’apprentissage.

 

1. Préparer l’arrivée d’un apprenti

L’arrivée d’une nouvelle personne dans un service ou d'une structure n’est pas anodine, c’est aussi le cas pour un alternant. Il faut effectivement penser à mettre en place un « parcours d’intégration », tout aussi important pour l’apprenti que pour le tuteur.

Il est nécessaire de définir ses objectifs et ses missions avec vos collaborateurs avant son arrivée, pour lui proposer un parcours d’intégration cohérent et solide dès son premier jour.

 

2. Se rendre disponible

Le rôle du tuteur est chronophage : « 10% du temps de travail devrait être accordé à l’alternant ». Si vous acceptez le défi, sachez que c’est surtout au démarrage qu’une grande disponibilité est indispensable ; notamment pour assurer son accueil et son intégration.

 

3. Adapter son emploi du temps à celui de l’apprenti

Passée la période d’intégration, le maître d’apprentissage peut lui consacrer un peu moins de temps, mais il doit s’adapter au rythme de l’alternance. Dans la mesure du possible, il faut essayer de faire coïncider les grandes étapes projets de l’entreprises avec les périodes où l’apprenti est présent.

 

4. Savoir déléguer

Un apprenti aura besoin de temps pour intégrer les consignes et exécuter les tâches qui lui sont confiées. La mise en place d’un « parcours d’acquisition » dès le début du contrat peut aider à déterminer à l’avance les missions qui seront du ressort de l’alternant. 

En somme : il est utile de créer un document qui décompose les différentes étapes d’une compétence à transmettre, permettant de définir un point de départ et d’arrivée.

 

5. Susciter les échanges avec son apprenti

Cette question informelle devrait être systématique à chaque fois qu’un alternant arrive en entreprise. Instaurer le dialogue est en effet un facteur clé pour assurer le succès d’une relation tuteur-alternant.

Certes, le tuteurs reste le référent mais il a aussi beaucoup à apprendre au contact d’une personne plus jeune.

 

6. Entretenir des liens avec l’école

Il est important de construire une relation solide avec l’école de son apprenti. Connaître sa formation permet d’optimiser son tutorat au sein de l’entreprise et d’accélérer sa montée en compétence.

 

> Recruter un apprenti vous intéresse ? Votre entreprise est à la recherche de jeunes talents ? Déposez vos offres d’alternance juste ICI 

 

> Étudiants, n’attendez plus, et consultez nos diverses offres ICI