votre-ecolememe-a-distance-8

Eric Wroblewski, formateur en Stratégie, nous partage son expérience en confinement

Durant cette période de confinement, les intervenants ont dû s’adapter, Eric Wroblewski formateur en Stratégie chez MBway a accepté de nous partager son quotidien en ces temps.

 

 

Comment se passe votre confinement ?

 

Mon confinement se passe relativement bien, dans la mesure où je suis « privilégié » car j’ai ma famille avec moi, un jardin qui me permet de prendre l’air dans la journée. Les contacts avec les clients et les étudiants permettent également de conserver des liens sociaux importants dans de telles circonstances. Mais je pense aussi aux difficultés que peuvent rencontrer certaines personnes seules, dans un appartement étroit sans balcon ni jardin (comme beaucoup d’étudiants actuellement).

 

 

Quel est votre ressenti sur les cours à distance ?

Les cours à distance sont une réelle opportunité pour les apprenants et les formateurs de garder un lien fort, vers l’extérieur. C’est une manière de continuer la relation établie avant, lors des cours en présentiel. Les étudiants sont assidus et participatifs. Lors des exercices réalisés pendant les séances, il y a un véritable effort fourni par les étudiants. Une concentration sur le sujet est certainement plus intense que lors des cours physiques.

Je pense que cette expérience est enrichissante sur deux points : cela donne des perspectives d’aborder demain de nouvelles techniques d’apprentissage en alternant des cours en présentiel et des cours à distance. Notre rôle de formateur est de préparer les étudiants à devenir des managers demain. Le télétravail est une forme d’organisation qui se développe dans les entreprises. C’est une manière de les préparer à ce mode de fonctionnement. D’autre part, cela permet de préparer les écoles à anticiper d’autres crises. Les formateurs doivent profiter de cette contrainte actuelle pour remettre en cause certaines pratiques pédagogiques et adapter leur façon d’enseigner. Vers une Ecole 3.0 ? Mais cela ne remplacera jamais la qualité des cours en présentiel !

 

 

Comment vous êtes-vous adapté(e) aux cours à distance ? Quelles sont vos « routines » lorsque vous avez une journée de cours à distance ?

 

Afin d’adapter les cours j’ai revue toute la pédagogie. Il est impossible de conserver plus de 20 minutes l’attention des étudiants à distance. Donc, le cours est construit autour de plusieurs séquences pédagogiques qui alternent apports, jeux et exercices. Hier nous avons revu l’intégralité du cours de Stratégie en jouant à « Qui veut gagner des millions ! »

Je n’ai pas changer de rythme de vie ! Je me lève comme avant, à la même heure (6h00) et je m’isole pour travailler (soit en cours à distance, soit pour préparer les cours, soit pour communiquer avec l’extérieur). Je retrouve ma famille le midi pour déjeuner (c’est nouveau !) et le soir. Le fait de vivre « séparément mais dans la même maison » permet d’avoir des choses à se dire, à échanger avec le reste de la famille, comme avant le confinement où chacun racontait sa journée, son vécu !

 

 

Quels sont les avantages et les inconvénients du « campus connecté » ? Avez-vous des difficultés, des bonnes surprises et des anecdotes à partager ?

 

Les avantages sont multiples : Les cours à distance évitent les déplacements qui peuvent générer de la fatigue, du stress et des coûts. Je note également une meilleure participation d’étudiants lors des cours car certains étudiants n’osent pas prendre la parole devant les autres en présentiel (timidité ?). Enfin, les cours à distance permettent aussi d’éviter des bavardages qui peuvent en présentiel perturber le bon fonctionnement du cours, donc ils favorisent une meilleure écoute.

Les inconvénients : l’inconvénient majeur reste l’absence de contacts physiques, d’échanges en face à face. Il est difficile de percevoir l’état d’esprit du groupe, d’observer les réactions non verbales des étudiants qui nous permettent de mesurer la compréhension. Enfin, cela demande une forte concentration pour le formateur qui se traduit par une fatigue intellectuelle à la fin de la journée après 8 heures de cours ! Il faut être à l’écoute en permanence.

 

Une anecdotes : lors d’un cours de Stratégie il y a 3 mois en présentiel avec des étudiants, nous avons échangé sur nos passions . Parmi les étudiants, nous avons découvert 5 étudiants musiciens et chanteurs. La semaine dernière nous avons pu organiser un mini concert de 10 minutes à distance. Chose presque impossible à réaliser en présentiel, l’une des musiciennes joue de la harpe !

 

 

Avez-vous des conseils à donner aux autres étudiants ou intervenants ?

Quelques conseils pour les formateurs : revoir intégralement leur pédagogie en intégrant le maximum d’exercices, de jeux. Ne pas stresser ! Saucissonner le cours et mettre en place des séquences courtes.

Quelques conseils pour les étudiants : être attentif et couper les micros quand vous ne parlez pas (cela évite les retours !). Rester eux-mêmes, spontanés et curieux. Bien faire les exercices et être à l’écoute lors des corrections. Ne pas hésiter à poser des questions, comme lors des cours en présentiel !