steve-kqira---mbway-chambery-grenoble

Start'Up Challenge : Témoignage de Steve en MCE2

Steve, étudiant en MBA Management, Commerce et Entrepreneuriat à l'école de management MBway Chambéry a participé avec son équipe à la seconde édition du Start'Up Challenge MBway.

Sa Start Up : « FARMER BOX ».  Une application mobile et un site web de vente de produits du terroir.

Qu'est-ce que le Challenge Start Up t'a apporté ?

" J'ai acquis des techniques et une méthode de mise en place de création d'entreprise qui permettent d'aborder tous les postes (Communication, marketing, vente, logistique, finance...). Mon projet est de créer ma start-up. " 

Quel rôle cela joue-t'il sur ta future carrière d'entrepreneur ?  

" Je sais aujourd'hui que le business plan est incontournable pour une société, il est indispensable de le mettre au point. Par les recherches documentaires pour le financement et pour la recherche de devis : j'ai découvert une multitude d'aides que je ne connaissais pas ou ne maîtrisais pas. J'ai aussi développé mon réseau professionnel grâce au Challenge.

J'ai développé de nouvelles compétences  :

Négociation:  Afin de tenir les budgets imposés par le challenge et afin de rendre le projet représentatif j'ai dû négocier en permanence avec les différents prestataires que j'ai sollicités.

Oratoire: J'ai tout fait pour véhiculer mon ambition, ma motivation et mon implication dans ce projet, chose que je pense avoir réussi.

Stratégie: J'ai dû adapter l'offre à l'image de l'entreprise que je souhaitais développer, définir le positionnement, la stratégie de distribution..." 

Quels enseignements retires-tu du debriefing des jurys ?   

" J'ai compris qu'il fallait s'adapter à notre public, ne pas utiliser exclusivement des termes techniques mais davantage compréhensibles pour des secteurs d'activités différents. Je pense être de nouveau confronté à un public d'investisseurs à l'avenir (pour mon projet) et avec le recul, je les aborderais différemment : parler directement du projet sans tourner autour du pot avec une analyse environnementale (PESTEL), leurs données d'entrée les gains et implications lié au projet.

J'ai également compris qu'un investisseur n'est pas qu'un financier qui s'oriente systématiquement vers un aspect numéraire. Il a un comportement de quelqu'un qu’il faudra convaincre et « faire rêver » pour l'impliquer dans le projet.

Ce que je retiens de tout cela : avoir une attitude entrepreneuriale, le goût du risque et une conviction inébranlable. "