capture-decran-2019-02-14-a-09-33-21-0

Suivez les aventures de Ségolène à Toronto

Nos bachelors business managers (BBM) lillois ont terminé leur premier semestre de cours au sein de notre école MBway Lille et sont depuis le 23 janvier dernier, partis effectuer leur deuxième semestre à l’étranger. Florian, Ségolène, Fatima, Alexandra, Loris, Clémentine et Julie ont choisi le Canada, et Florine le Mexique. 

 

Grâce au programme international, nos canadiens auront la chance de poursuivre leur troisième année au North American Business college of Toronto, tout en effectuant un stage dans une entreprise locale. 

 

  • Nos étudiants partis vivre l'expérience canadienne nous offrent leurs premières impressions

Quand les 25 degrés font rêver nos étudiants au Mexique, ce sont plutôt les températures négatives qui s’abattent sur le Canada. Doudounes, gants et bonnets sont de mise ! 

« À notre arrivée, le directeur Hadi Naour nous a acceuillis, donuts en main et sourire aux lèvres. Notre première impression : la ville est immense, et les habitants ultra « friendly ». Nous avons vraiment bien été accompagnés par le service international de l’école avec Hadi, Shamsa notre référante et le reste de l'équipe pédagogique qui sont toujours à notre écoute pour répondre à nos différentes questions et besoins voir même avec de bonnes adresses à nous conseiller. »

  • Directement plongés dans la vie canadienne : Les étudiants ont fait leur rentrée à l’université le lundi 28 janvier : « L’école North American Business College est une école très intéressante à différents niveaux : recevoir des cours uniquement en anglais permet d'approfondir notre niveau avec des cours interactifs entre les étudiants. Le programme que nous suivons correspond bien aux attentes et besoins des entreprises d’aujourd'hui et toutes les conditions sont réunies pour que notre "Internship" se déroule bien. »

« Côté nourriture, c’est très différent de chez nous : il n’y a pas de bons fromages, la viande est très chère et les légumes n’ont pas de goût. En revanche, on trouve de tout en terme de restauration : indien, chinois, japonais, fastfood… Les canadiens ne cuisinent pas beaucoup et mangent souvent à l’extérieur, autant dire qu’on est gâtés niveau restaurants. »

 

Nos voyageurs ont déjà visité plusieurs lieux typiques du pays et nous offrent des photos magnifiques, Ségolène et ses camarades nous en parlent :

  •  The city Hall of Toronto : c’est un lieu touristique attractif où se trouve une patinoire assez grande sur laquelle est écrit en grand « TORONTO ». 
  •  Eaton Center : c'est le plus grand centre commercial de Toronto.
  •  Le temple du Hockey : incontournable à Toronto, le hockey est plus qu’un sport ou une culture ici, c’est une véritable religion. Ce musée nous a fait aimer le hockey, un sport dont nous ne connaissions absolument rien. En effet, au-delà du côté symbolique de ce lieu, c’est un endroit où l’on peut se divertir : cinéma en 3D sur le hockey, jeu Bubble Hockey, plateau télé pour s’essayer en tant que présentateur, on a même pu s’essayer au hockey ! Nous avons tous adoré cet endroit !
  •  The Distillery District : c’est le quartier historique de Toronto, où l’on a pu retrouver un semblant de briques rouges lilloises, avec des rues remplies de petites galeries d’art et de petites boutiques atypiques. 
  •  Graffiti Alley : c’est une galerie d’art en plein air où l’on peut admirer du street art typique américain
  •  Harbourfront Centre Natrel Rink : c’est un magnifique endroit, adossé au lac gelé, où l’on peut patiner ou boire une bière au Amsterdam BrewHouse, tout en étant au milieu des buildings.
  • « Beaucoup de bonnes choses nous attendent : la remise des diplômes (graduation à l’américaine) fin février, puis les 2 mois de stage en entreprise pour découvrir le monde du travail canadien. »

 

Les étudiants lillois ont déjà prévu de visiter d’autres lieux comme les Chutes du Niagara, la ville du Montréal ou encore celle de New-York. Les trois mois qui arrivent s'annoncent intenses et uniques pour nos immergés canadiens. Nous ne doutons pas que nos étudiants en ressortiront plus grands, aussi bien sur le plan professionnel que culurel.