Interview de Julien Evrard
mini-PHOTO-M-EVRARD

MBway Lille : Mastère Commerce & Entrepreneuriat MCE, Interview de Julien Evrard - Co-fondateur de la société Madiwi

  • Quel est votre parcours professionnel ?


Après mes études, j’ai d’abord été Chargé de Communication pour la marque Géologic de Décathlon pendant 2 ans. Ensuite, je suis devenu Responsable de Communication pour Caperlan (OXYLANE) pendant 2 ans également.
Par la suite, j’ai intégré le groupe OXYLANE en tant que Responsable Projet Web, service Internet, puis le groupe Id durant 2 ans en tant que Chef de Projet e-commerce.
Depuis quelques mois, je me suis lancé dans le grand bain de l'entrepreneuriat en devenant co-fondateur de Madiwi, un site e-commerce communautaire qui a pour vocation de faciliter la découverte et l'apprentissage d'une activité créative. En parallèle, j’interviens tous les ans à l’ISCOM auprès des élèves de 3ème année sur un module de Culture Digitale.

 

  • D’après votre expérience, quels sont les pièges à éviter lorsqu’on se lance dans la création d’entreprise ?

 

> Ne pas foncer tête baissée sans prendre suffisamment de temps pour l'étude du projet (analyse du marché, opportunités, analyse du besoin, positionnement par rapport à la concurrence) et établir impérativement un business plan réfléchi et travaillé.

> Ne pas croire que seul on est fort et qu'on sait tout sur tout. Le plus important est de s'entourer d'un réseau, de confronter ses idées et son business plan à d'autres entrepreneurs. Il est également fortement recommandé de s’entourer d'un « coach » qui permettra de nous remettre en question et d’affiner le business plan.

> Ne pas s'entêter à trouver une opportunité dans son idée si après étude il n'y en a pas, il vaut mieux abandonner à temps que s'obstiner dans une voix bouchée ou vouée à l'échec.

 
 

  • Quelles sont selon vous les qualités essentielles pour la gestion d’une entreprise ?


C’est d’abord une question de confiance en soi, il faut croire en son idée, en son projet et être le 1er convaincu par sa réussite.
Mais bien sûr, il ne faut jamais croire que tout est acquis même après de petites victoires, la survie d’une start-up ou la pérennité d'une entreprise tient dans sa capacité à évoluer constamment, à s'adapter, se remettre en question tout en étant prudente économiquement parlant pour assurer d'éventuelles périodes creuses.
C’est également la capacité de ne pas trop s'éparpiller et surtout de rester concentré sur le plan de marche défini dans le business plan.
D’autre part, être un bon gérant, c’est apprendre à déléguer les tâches opérationnelles qu'on ne maitrise pas sans valeur ajouté (comptabilité, juridique...).