témoignage Innobiz
mini-montpellier-prsite

Des opportunités à l'international

Mr Pierre-Emmanuel Thuret, vous êtes créateur et gérant de la Société Innobiz. Pourriez-vous nous présenter votre entreprise, son positionnement et ses chiffres clés ?

 

Créée il y a 8 ans, Innobiz est un fabricant en marque blanche d’objets de décoration et de bien-être pour des enseignes à diffusion nationale, telles que Nature&Découvertes, Alinéa ou les laboratoires Pierre Fabre. Nous avons réalisé un CA de 2 M€ en 2011, avec une progression annuelle de 50 à 80%. Depuis peu, Innobiz s’ouvre à l’export, et obtenu ses premières commandes au Japon, au Brésil et au Canada.

 

Depuis combien de temps votre  société  accueille-t-elle des profils en alternance ? En quoi cette formule de l’alternance vous séduit-elle ?

 

Nous avons embauché notre premier salarié en contrat de professionnalisation il y a 2 ans, et depuis, nous réitérons ce type de recrutement. La formule de l’alternance nous permet tout d’abord de prendre le temps de découvrir le savoir-être et les savoir-faire des salariés recrutés, tout en les formant et en les rendant de plus en plus autonomes.

 

Quels sont les profils recherchés et les postes proposés correspondant à l’offre de niveau Master de MBWAY ?

 

L’objectif premier de notre dernier recrutement, Simon Desbuisson, élève en 4ème année MIB* à MBWAY Montpellier, concerne le  développement de l’export qui est une activité nouvelle au sein d’Innobiz. Simon exerce la fonction de responsable commercial export et il a en charge de développer les réseaux de distribution sur les marchés étrangers. Il doit faire preuve d’initiative et jouit d’une grande autonomie dans son champ d’action.  Le niveau de la formation à bac+4 est requis pour occuper ce type de poste dans notre PME innovante.

 

Quelle perspective peut attendre vos jeunes recrutés en alternance ? Souhaitez-vous fidéliser les jeunes talents ?

 

Il y a chez nous une culture de la méritocratie et dans ce contexte, nous proposons un poste en CDI au terme du contrat de professionnalisation. J’insiste de nouveau sur un point : le poste occupé par le jeune durant son alternance donne une grande latitude dans les actions commerciales, incluant des missions commerciales à l'étranger. Nous avons conscience qu’il s’agit d’une chance et d’une opportunité pour un jeune en formation de pouvoir faire ses preuves avec ce niveau de responsabilité.