BOCCARD---Léa---MSH4-S2-

Léa Boccard , Msc/Ma, Bedfordshire University - Angleterre

Lyon

Léa Boccard, 23 ans, est originaire d’Avignon. Après une première année de MBA Management des Relations Sociales et Stratégies RH dans notre école de commerce, elle a décidé de s’envoler pour Bristol où elle effectue un Msc Human Ressources à l’ « University of the West of England. ».

Elle a accepté de nous faire un retour d’expérience.

 

SON PARCOURS EN BREF

« Je n’ai pas mon baccalauréat : je l'ai raté deux fois. Beaucoup de portes se ferment lorsqu’on n’a pas le bac, comme les portes de la licence de psychologie que je souhaitais faire en terminale. En revanche, le monde de l’alternance, lui, était accessible. J’ai donc commencé avec un BTS MUC / MCO en alternance dans un magasin Yves Rocher à Marseille. J’ai adoré mon BTS : ça m’a fait grandir et évoluer énormément.

Je souhaitais continuer les études et découvrir un autre secteur que le commerce. J’ai donc trouvé une licence RH que j’ai effectué en alternance, toujours au magasin Yves Rocher. J’ai conservé la casquette Manager et j’ai eu la casquette Assistante RH (je m'occupais de la paie, des plannings…).

Ensuite, j’ai intégré MBway pour ma première année de MBA, en alternance à La Poste. J’ai appris beaucoup de choses, c’était une expérience enrichissante mais d’un commun accord, nous avons rompu le contrat d’alternance car c’était quand même très difficile avec la totalité du temps en télétravail. 

J’ai validé ma première année chez MBway, ma fin de contrat d’alternance étant actée au 31 juillet, j’avais le choix entre : trouver une alternance pour septembre, ou partir à l’étranger. Rien ne me retenait vraiment alors, je suis partie. »

 

L’AVENTURE DE L’ÉTRANGER

« J’étais dans la boucle des mails concernant les possibilités de mobilités à l’international. Au départ, je m’étais juste renseignée par curiosité, parce que je voulais tout envisager. Finalement, au regard des mails, je me suis dit « bah pars en fait, fonce ». Ce n’était absolument pas prévu, il a fallu tout organiser en peu de temps. Le plus pénible pour le départ, ce sont les papiers et les démarches pour trouver son logement. 

L’immobilier, sur Bristol, c’est assez cher. Il faut en faire la priorité car ça peut vite être compliqué et éloigné du campus. Il faut aussi faire faire son VISA.

Pour l’admission dans l’Université, j’ai dû passer un test d’anglais par le biais de l’Université afin qu’elle puisse se rendre compte de mon niveau. Le test se compose d’une compréhension orale, d’une expression écrite et orale. Ce test valide l’inscription à l’Université. » 

 

MSC HUMAN RESSOURCES MANAGEMENT

« Je suis à l’ « UWE » : c’était assez délicat au début car l’université, c’est la théorie. Je suis dans une classe « MRH Full Time » : autrement dit, nous sommes en cours du lundi au mercredi inclus. Le lundi, il y a les MRH Internationaux avec nous, ce sont des étudiants issus des pays du Common Wealth. Le mercredi, ce sont les étudiants Part-Time (ils font le Msc sur deux ans et ont des temps d’entreprise). Être mélangés selon les jours, c’est une vraie richesse, d’autant plus qu’il y a une grande diversité dans les classes. Je suis la seule française, accompagnée d’une belge qui est francophone, et entourée de britanniques.

Je suis hyper heureuse d’être partie. Je pense que c’est la meilleure décision que j’ai pu prendre. Je suis arrivée le 24 septembre avec un niveau B1. Deux mois après, mon niveau était proche d’un niveau C1, je suis quasiment bilingue. C’est le fait de ne pas avoir le choix. D’autant plus que nous travaillons beaucoup en groupe pour les cours, ce qui favorise la progression. Les Anglais sont très sociables, j’ai été très bien accueillie, et jamais on ne m’a reproché de les faire répéter mainte et mainte fois pour que je puisse comprendre ce qu’ils disaient. »

Quel conseil donnerais-tu à un étudiant qui se pose des questions ?

« Le conseil que je peux donner, c’est de ne jamais rien lâcher. Il faut croire en soi et savoir saisir sa chance.

Quelle est la chose qui te manque le plus à Bristol ?

« Honnêtement, la bonne bouffe ! (rires) »

 

SA FORMATION A MBWAY LYON

« J’étais en MBA Management Relations Sociales et Stratégies RH. Déjà, il faut savoir que j’ai toujours baigné dans le milieu des ressources humaines (par ma maman qui travaille dans ce secteur). J’ai trouvé les cours bien adaptés pour le distanciel : c’est là où l’on voit l’excellente d’une école. Les professeurs étaient disponibles, j’étais vraiment bien accompagnée notamment pour le mémoire. J’ai beaucoup apprécié les cours en anglais, et aujourd’hui ils m’ont vraiment rendu service. La pédagogie chez MBway est une valeur, tous les formateurs ont une qualité pédagogique. C’était une belle année, même à distance. »