img-20200124-wa0017

Direction Buenos Aires avec Gaëlle et Oriane

Dans le cadre du Bachelor Business Manager qu’elles suivent à MBway Toulouse, Gaëlle et Oriane ont intégré la Universidad Argentina De Las Empresas de Buenos Aires, durant leur second semestre d’études. Les deux étudiantes ont profité pleinement de cette expérience unique qui aura malheureusement été plus courte que prévu, en raison de la situation sanitaire mondiale. Voici le récit de leur séjour argentin.

Destination Buenos Aires avec Gaëlle et Oriane !

Oriane : Dans chaque quartier de cette immense capitale, règnent une atmosphère et un univers différents. Buenos Aires, capitale du tango où l'on vit de jour comme de nuit, n'est pas très dépaysante pour un européen car l'architecture est similaire à nos pays. Buenos Aires est une ville où l'on se sent bien : la culture hispanique, les rues animées et le soleil sont la recette du bien vivre de la capitale argentine.

Au cours de notre séjour, nous avons rencontré des portenos (habitants de Buenos Aires) mais aussi des gens du monde entier, plus majoritairement des venezueliens, péruviens, ou encore chiliens, sans oublier les italiens, anglais ou allemands. Pendant ces deux mois nous avons regroupé nos différentes cultures, avons créé des liens à travers le monde. Ces personnes nous ont beaucoup appris sur la mentalité de l'Amérique du sud, ce sont des personnes chaleureuses et aimantes.

 

Une économie instable

Oriane : Economiquement, nous avons été surprises par l'inflation, chaque jour un produit pouvait changer de prix, une chose qui n'arrive pas dans notre France sécure.

Gaëlle : La pauvreté nous a sauté aux yeux. En effet, énormément de personnes de tout âge vivent dans les rues. Pour nous, le plus perturbant a été de voir des gens de nos âges dormir dehors, dans le métro notamment. Dans le métro des habitants vendent tout et n’importe quoi : des mouchoirs, des accessoires de coutures, des dessins pour enfants…

Passion football

Oriane : Le pays a un réel amour pour le football ! Nous avons vécu la finale entre les deux grands clubs de Buenos Aires, La Boca contre River Plate - avec comme vainqueur la Boca - la ville s'est arretée le temps d'un match, tout les habitants devant la télévision, au fameux stade de la Bombonera ou dans les bars ; l'ambiance était à son comble dans la ville animée de Buenos Aires.

La gastronomie argentine

Gaëlle : Les premiers temps, la question de la nourriture n’a pas été simple. En effet, nous avons eu du mal, voire pas réussi du tout, à trouver des choses simples pour la France comme des lardons, du jambon, de la semoule ou autre. Pour nous, beaucoup d'aliments étaient fades, peut-être car nous comparions trop à la France.

En revanche, la nourriture n’était pas chère dans les magasins, surtout les légumes ainsi que la viande dans les boucheries. Lorsque nous allions au restaurant, nous nous régalions. Nous avons fait beaucoup de restaurants de viande dont les parillas, car ce n’est pas cher, en moyenne entre 10 et 15 euros un très bon restaurant. Les viandes étaient délicieuses, on ne dit pas que l’Argentine possède la meilleure viande au monde, pour rien ! Et les assiettes étaient généralement très généreuses. La meilleure viande que j’ai mangée était à El Gran Paraiso dans le quartier de La Boca.

Au niveau des spécialités, j’ai adoré les empanadas, qui sont tout simplement des chaussons avec des produits différents à l’intérieurs, jambon/fromage, viande, légumes etc. Les empanadas coûtaient environ 30 pesos, soit 45 centimes !

Oriane : Les repas se prennent tard comme en Espagne. Le repas typique : empanadas en entrée, lomo (viande rouge) en plat principal et une glace de Dulce de leche en dessert, le tout accompagné de vin rouge de la ville de Mendoza.

Ce qui m'a le plus surpris est leur passion pour le maté, boisson chaude à base de plantes. Toute la population, toutes classes sociales confondues, boit du maté à longueur de journée dans toute les situations (dans la rue, dans le métro, en travaillant).

A la découverte du pays

Gaëlle : En 2 mois, nous avons essayé de faire le plus de choses possible ! Tout d’abord, nous avons visité Buenos Aires. San Telmo, notre quartier, le plus vieux de la capitale. Le quartier de Palermo qui est immense avec ses 226 000 habitants, dispose de nombreux jardins dont le Jardin japonais. Il y aussi Puerto Madero, le port de Buenos Aires, longé d’une vingtaine de restaurants. Le quartier de la Boca, le port coloré historique de Buenos Aires, surtout connu pour son équipe de foot, Club Atlético Boca Juniors où le footballeur Diego Maradona a joué. Enfin, la symbolique Plaza de Mayo où se trouve la Casa Rosada (équivalent de la maison blanche), la cathédrale métropolitaine, El Cabildo, ou encore la Banque National.

Durant 3 jours, nous avons loué des voitures et sommes parties à la découverte de Rosario, Córdoba et Alta Gracia où nous avons visité la Maison de Che Guevarra. A Córdoba, nous avons fait un tour de bus-guide, pour visiter la ville. Le tour était intéressant et nous avons pu voir la diversité de richesse au sein de cette ville. Nous avons également appris que c’est la plus grande ville étudiante de l’Argentine, avec un immense campus.

Puis, nous avons découvert les Chutes D’Iguazu, côté argentin et brésilien, avec l’aide d’Argentina For All, une association qui organise des activités avec des étrangers. Les chutes étaient magnifiques. Je n’avais jamais vu un paysage pareil ! Nous avions des étoiles plein les yeux. Nous avons vu de nombreux animaux en liberté, comme des caïmans ou des singes. Nous avons aussi pris le bateau pour aller sous les chutes, c’était génial.

 

Oriane : Rosario est la ville où sont nés le drapeau argentin, le Che et Lionel Messi. C'est une ville portuaire, agréable et calme. Dépaysement total comparé à Buenos Aires !

Aux frontières du Bresil, Paraguay et de l'Argentine se jettent les fameuses chutes d'Iguazu. Ces chutes sont les plus larges du monde et sont classées au patrimoine mondial de l'UNESCO. Elles se contemplent du côté brésilien et du côté argentin : deux spectacles différents.