Les émotions au travail : on en parle ? - Actualité lyon - MBway
Les-émotions-au-travail-(2)

Les émotions au travail : on en parle ?

Depuis toujours, les émotions rythment votre vie, elles vous font vibrer et vous poussent à aller plus loin, parfois vous freinent et vous envoient un message quasiment instinctif. Vous accordez de l'importance à ce ressenti qui vous guide depuis votre enfance.

 

Mais aujourd'hui, alors que vous approchez de la fin de vos études en intégrant un MBA spécialisé en alternance, vous vous demandez quelle est la place des émotions dans les entreprises ? Question légitime car vous ne savez et ne voulez pas faire sans. 

Vous avez conscience, de nos jours, que de plus en plus de recruteur.euse.s et de managers demandent à leurs salarié.e.s et alternant.e.s d'exprimer leurs ressenti, leur avis... Difficile de bien se positionner et de répondre à cette demande quand on vous a appris à mettre de côté vos émotions dans le cadre professionnel. 

Parler des émotions au travail est donc un vaste sujet. Aujourd'hui, les entreprises font le choix de miser sur l'intelligence émotionnelle. Cette dernière est en effet mise à l'honneur et est devenue l'un des dadas des professionnel.le.s du recrutement. On voit aussi de plus en plus de coachs et expert.e.s qui aident les actif.ve.s à faire de leurs émotions un atout pour leur carrière.

Pourtant voilà, vous ne savez pas vraiment quelle est la place de ces émotions. Est-ce un atout ou un défaut ? Pour vous éclairer sur ce sujet, MBway Lyon vous partage son regard et son analyse à travers cet article. 

 

C'est quoi l'intelligence émotionnelle ?

 

L'intelligence émotionnelle est définie par tout ce qui vous permet de ressentir et de faire le lien entre les émotions et la pensée. C’est la capacité à reconnaitre, comprendre et gérer les émotions, chez soi et chez les autres selon la définition de Daniel Goleman, Chercheur et Psychologue américain qui est devenu une référence sur cette notion.

L'être humain est caractérisé par plusieurs formes d'intelligence, dont l'intelligence rationnelle, mesurée par le quotient intellectuel (QI), et l'intelligence émotionnelle, mesurée elle par le quotient émotionnel (QE). Certain.e.s chercheur.euse.s ont avancé de façon audacieuse que l'intelligence émotionnelle représenterait 75% de notre intelligence contre seulement 25% pour l'intelligence rationnelle.

Naturellement, on peut se demander si cette notion d'intelligence émotionnelle à donc sa place dans l'entreprise puisque c'est au travail que nous passons le plus de temps, une fois nos études terminées. 

Est-ce une compétence indispensable ? 

 

Chaque entreprise a sa propre vision vis-à-vis de cette question, cela dépend de la culture et des valeurs qui la constituent.

Toutefois, les dirigeant.e.s sont soucieux.seuses du bien-être émotionnel de leurs équipes. Une récente étude de l'Institut de recherche Capgemini le met en évidence, et précise que le besoin d'intelligence émotionnelle concerne toutes les personnes qui évolueront dans l'entreprise.

Mais pourquoi est-ce si important ? Tout d'abord, car les managers ont conscience du fait que les émotions font vivre l'entreprise, mais aussi car elles permettent à chacun d'exprimer innovation et créativité. Les adeptes de l'intelligence émotionnelle iront même plus loin, en expliquant que si l'on laisse les salarié.e.s et jeunes en entreprise exprimer ce qu'ils pensent et ressentent, alors la performance de l'entreprise sera meilleure.

Cette envie de donner une place aux émotions dans le management d'une équipe, permet de remettre au cœur de l'organisation l'individu. Cela instaure davantage de proximité et de transparence. Une chose essentielle à l'heure où les entreprises et les marques employeurs sont scrutées de près par les candidat.e.s et salarié.e.s.

En partant de ce constat, on ne peut qu'affirmer que l'intelligence émotionnelle est l'une des softs skills les plus recherchées aujourd'hui. Les recruteur.euse.s veulent de moins en moins de profils identiques et veulent laisser de la place aux personnalités, et c'est aussi pour ça, que les mad skills font tant parler.  

Comment apprivoiser ses émotions et faire de cette intelligence un atout ? 

 

Qu'elles soient positives ou négatives, les émotions font partie de nous. La première chose à faire si vous souhaitez développer votre intelligence émotionnelle est de savoir les apprivoiser. 

Pour ce faire, il est important que vous sachiez : les reconnaître, les identifier, les nommer et les décrypter.

Si vous analysez ces éléments au moment où vous ressentez vos émotions, vous pourrez plus facilement les utiliser à votre avantage. Et ainsi, valoriser cette capacité auprès de vos collègues et managers une fois celles-ci maîtrisées. 

En aucun cas vous ne devez chercher à cacher et enfouir ces émotions que vous pouvez ressentir au travail. Cependant, pour bien les gérer, il faut s'entraîner, rester attentif.ive.s et capter les déclencheurs de telle ou telle émotion. 

Faire le choix de développer son instinct et sa gestion des émotions peut booster votre carrière. Elle vous permettra de bien vous intégrer dans une équipe et de gérer les situations parfois complexes auxquelles vous devrez faire face, que ce soit dans le cadre de votre alternance par exemple, et de manière générale, tout au long de votre carrière.

Bien évidemment, apprenez à vous canaliser, faites attention à ne pas fondre en larmes ou avoir un accès de colère en plein de milieu de l'open space. Si on laisse davantage de place à l'intelligence émotionnelle en entreprise, les émotions restent un sujet délicat.

En résumé...

 

Vous l'aurez compris, les émotions au travail, est un sujet d'actualité. Que ce soit en entreprise, en entretien, dans des articles ou sur les réseaux sociaux, c'est une notion qui anime les communautés et chacun.e d'entre nous. Gardez en tête le fait que vous avez le droit de ressentir des émotions, que cela peut être un atout si vous les comprenez et les maîtrisez. L'objectif est de trouver le bon équilibre. 

Pour vous accompagner, nous avons fait le choix chez MBway Lyon de laisser de la place à cette expression de votre personnalité. D'ailleurs, nous sollicitons aussi des expert.e.s du recrutement travaillant chez l'une de nos 1200 entreprises partenaires pour vous entraîner à l'exercice de l'entretien d'embauche. Pourquoi ? Car c'est une étape du recrutement essentielle, qui mérite d'être préparée, et c'est le moment pour vous de montrer que vous avez cette capacité à comprendre votre interlocuteur.rice et faire de vos émotions un véritable élément de différenciation.

Et si l'intelligence émotionnelle est importante à nos yeux, c'est surtout car nous savons qu'elle aura sa place dans la poursuite de vos études et tout au long de votre parcours, d'autant plus si vous faites le choix de l'alternance.

 

 

Crédit photo Freepik